AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Turkey, pas la dinde, le pays !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Turkey, pas la dinde, le pays !    10/4/2014, 12:32



ϟ IDENTITE

ϟ NOM :: Adnan
ϟ PRÉNOM :: Sadiq
ϟ AGE :: la trentaine
ϟ SEXE :: avec plaisir (M)
ϟ OCCUPATION :: Docteur (clandestin)
ϟ RELATIONS :: la totalité de l'ancien clan ottoman, Japon, Russie
ϟ TITRE PERSONNALISE :: ici


ϟ PRÉNOM/PSEUDO :: Dastan/nathan/max
ϟ AGE :: 23
ϟ COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? :: on se demande bien x)
ϟ POURQUOI L'AVEZ VOUS CHOISI? :: ais-je eu le choix ? :p


ϟ PHYSIQUE / MENTAL

Sadiq s'éloigne complètement de l'image du garçon androgyne, aux cheveux aux vents et aux grands yeux de biches, la peau de lait aussi douce que la soie. Ho oui c'est même tout le contraire, Sadiq, c'est un homme ! un vrai de vrai ! une mâchoire forte, un regard profond, des cheveux court et pas si soyeux que ceux d'une fille et le poil au menton. son visage est bien masculin il n'y as pas à se tromper, il est aussi très expressif. Que ce soit ses beaux yeux noisette aux reflets dorés ou ses mimiques très expressif, il est difficile pour lui de cacher ses émotions, même avec son masque blanc nacré qui recouvre le haut de son visage. C'est même impressionnant de constater qu'il réussit à faire passer ses émotions à travers son accessoire. Il en deviens plus terrifiant pour certains. Pour finir le tableau sa voix est à l'image du mâle qu'il est. raisonnablement grave, et encore assez loin du barbare nordique ivre. N'oublions pas ce qui le démarque de tous, sa petite mèche derrière sa tête, rebiquant tout comme celle de Grèce.

Turquie s'est aussi l'homme gonflé à la testostérone. Oublier les imberbe, maigre comme un crayon et regarder plutôt par là ! voilà un méditerranéen, un vrai, teint hâlé, cheveux et yeux foncés en preuves flagrantes - même si la croyance populaire a tendance à lui donner le physique arabe.- sa musculature imposante, les épaules larges. C'est ça Turquie, un vrai mâle transpirant la virilité. Et ce masque dont j'ai déjà parler, qui ne le quitte quasiment jamais est un peu sa marque de fabrique, son petit quelque chose qui fait qu'on le remarque et qu'on reconnaît au premier coup d’œil. L'enlever c'est comme se retrouver nu au milieu de la foule.

Le corps marqué par le temps, la Turquie porte les traces du grand Empire qu'il fut, que ce soit dans ses muscles robustes mais affaiblis ou bien dans les diverse marques laissées par le poids des âges. Mais an final, pour la vieille nation qu'il représente, il demeure plus que bien conservé.



Turquie c'est qui ? He bien Turquie est un pays au caractère fier et confiant. Il as autrefois été affublé de bien des réputations, de la terreur, au mépris, mais toujours le représentant à sa juste grandeur. Oui l'empire Ottoman était impressionnant. cette réputation terrifiante né de sa campagne de conquête. A l'image des autres empires, il avait conquérir, assiégé, mis à genoux les autres nations. Turquie était crains. Et parmi tous les préjugés gonflés de peur, les plus faibles plongés dans l'angoisse, les rumeurs et autres faits racontés à son sujet, le caractère fier et sûr de lui de la Turquie n'a jamais été aussi réel. Et encore aujourd'hui il possède cette confiance en lui à toute épreuve et ne se gêne pas pour clamer haut et fort sa supériorité. Son ego surdimensionné révèle un enthousiasme et un optimisme qu'un régiment de dépressifs ne pourrait entacher... sauf si c'est un régiment de grecs dépressif accompagnés d'une armée de chat diabolique.. mais ne rêvons pas de l'enfer, il voit un grec déjà assez bien souvent pour en rêver d'un régiment entier. Lorsqu'il a une idée en tête, persuadé d'être en mesure de la réaliser, il fonce dans le tas sans hésiter, mais il lui arrive très souvent de reporter à plus tard ce qu'il ne peut obtenir dans l'immédiat, se disant qu'au fond il finira bien par l'avoir - et que la flemme, c'est quand même assez cool dans un sens.- Et s'il n'arrive pas à l'obtenir ? Tant pis il trouveras autre chose à faire ! comme aller embêter Grèce, rendre visite à Japon, ou installer des stand des vendeur de kebab un peu partout en Europe -oui il essaye d'imiter Chine-. par exemple. C'est cela la Turquie, un homme qui ne se laisse jamais démonter et qui vit sa vie pleinement. Se lier d'amitié avec lui est chose facile, et il le montrera en cadeaux divers et invitations à ripailler. D’ailleurs il est reconnu pour son accueil chaleureux et ses tables garnis de plats tous plus délicieux les uns que les autres. A l'inverse, il est incapable d'avoir un avis neutre sur quelqu'un : il l'apprécie ou non, et se fait donc une joie de donner des signes d'affection -ou de violence- à la personne concernée.


Sa grande confiance en lui permet, étrangement, un calme presque méprisant, même s'il lui arrive de perdre son calme devant des personnes qu'il ne supporte pas. Il lui est bien sûr déjà arrivé de hausser le ton durant sa jeunesse, mais bon, comme on dit, la fougue de la jeunesse se tarit avec le temps. Aussi, s'il a longtemps été capable d'être un être cruel et violent, jamais, actuellement, il ne lui viendrait à l'esprit de hausser le ton face aux jeunes nations qui lui tiennent tête, tout simplement parce que sa longue expérience lui dicte qu'il a raison et pas eux, un point c'est tout, pas la peine de s'énerver pour si peu. Mais cette patience ne fonctionne pas lorsqu'il vraiment ils insistent et lui usent sa patience ou alors les grandes gueules et les personnalités un peu trop fortes qui ont tendance à l'horripiler -ou alors que la personne est Grec.-.  De ce fait, il s'arrange toujours pour avoir le dernier mot, et de toute manière, son côté obstiné lui donne rarement l'occasion d'abandonner face à l'adversité, que la situation s'annonce bonne pour lui ou non. On va quand même pas se laisser marcher sur les pieds par des mômes, hein ?

Bon vivant, il n'est pas un minimum radin, et c'est avec bouffe et boisson à profusion qu'il régale ses invités et en profite également jusqu'à se faire péter la panse. A l'inverse, il ne refuse que rarement un verre ou un repas qu'on lui offre, et s'il peut faire passer le tout avec une bonne shisha il ne s'en privera pas, vautré contre des coussins, sur son immense tapis extra-épais. Mais ce que l'on retiendra de la Turquie, c'est surtout cette aura de zen attitude. Pas que ce soit si choquant en soi, mais c'est plus le contraste entre "palais somptueux, clinquant, motifs minutieux" et l'ambiance "hey mec, viens par là, vautre-toi dans le coussin j'te paie un kebab" qui peut choquer, pas du tout adepte de la subtilité le bougre. Il demeure une nation qui ne se prend pas la tête et profite de ce qu'il peut obtenir à portée de lui, et parfois, il faut l'admettre, les plaisirs simples sont les meilleurs.

Comme tout le monde, la Turquie a des vices, des addictions plus ou moins cachées. Et, la plus évidente - quoique - s'avère être son goût insatiable pour la mode. Véritable amoureux du neuf, les dernières sorties sont pour lui, peu importe si sa garde robe et ses babioles peuvent remplir la mosquée bleue. Son attrait pour la mode et ce qui finira par se démoder est tel qu'à chaque nouvelle sortie, il se permet de se l'offrir. A lui les nouvelles inventions, des plus banales aux plus loufoques, les lunettes, chaussures et accessoires. il n'est pas rare d'ailleurs de le voir fouiner dans la boutique de Francis lorsqu'il est en visite en France. Ce dernier toujours au courant du dernier truc tendance, à toujours de quoi ravir l'addiction du Turc. Si encore ce n'était que pour étaler sa richesse sans aucune pudeur, mais non. Le simple fait de posséder les accessoires derniers cris, c'est son petit plaisir. Au même titre que se gaver de sucreries à longueur de temps, sa plus vieille et incurable addiction. Pâtisseries, confiseries, la cuisine turque regorge de desserts en tous genre, et pour cause. Quoi de mieux qu'aller déguster des loukums sous un arbre en fleur à la sortie du hammam ?  



ϟ HISTOIRE


Tout commence un peu avant l’arrivée de Jésus qu'on connait sous le ptit surnom de J.-C, mignon hein ? Quand je dit, tout commence, je parle évidemment de moi, je sais que vous mourrez d'envie de me voir en couche culotte à sucez mon pouce, mais héhé tant pis pour vous, y avait pas d'appareil photo à ce moment là. Donc, mon existence commence en 333 av. J.-C, bien qu'à cet instant je n'était pas encore la Turquie, ni l'empire Ottoman, mais comme beaucoup, j'ai commencé à exister par le fondement du « noyaux » de ce qui serait la nation. Le ralliement de petits peuples qui formerait un jour la turquie d'aujourd'hui. Je suis alors sous la domination d'un homme très connu, Alexandre le grand.
Je ne vous parlerais pas d'Alexandre, ni même de Justinien et tout ces trucs là, on s'en fout un peu en fait... non ? Bah moi je m'en fout, alors on passe. Ah voilà une date intéressante !  en 654, l'armée arabe musulmane commence à bouger, l'Anatolie est prise d'assaut, Ankara est prit par les petits soldats et Constantinople assiégée. Constantinople... appelé aussi Byzance à ce moment par notre adorable petit Grec, et qui aujourd'hui s'appelle Istanbul. Bref cette ville au triple-nom, se vit assiégé, mais elle tint bon un moment cette coquine ! Cette ville placer à un endroit bien stratégique était importante aux yeux des musulmanes. Ce n'est qu'en 1453 que Constantinople fut conquis par Mehmet II. J'avais déjà bien poussé, un beau adolescent que voilà, presque adulte il faut dire. Mais si cette date est importante, c'est parce qu'elle signa le début du règne d'un grand empire. L'âge d'or de mon peuple, l'empire Ottoman. Sous le règne premier de Soliman le Magnifique, l'empire prenait de l'ampleur à une allure folle, il s'étendait sur le Moyen-Orient, l'Afrique du Nord (coucou Egypte ! ) et en Europe, jusqu'aux portes de Vienne qui tenu bon. Ce maudit autrichien avait de quoi être fier, mais j'avais tout de même pris Hongrie, c'est sûrement ça qui l'avait mis en rogne...c'est le jeu ma pauvre Lucette ! J'en ais aussi voulu à l'italie du Sud, ce fut une capture facile, mais il as fallu que ce maigrichon d'Espagne vienne m'enquiquiner ! Bon quoi, il aurait put être sympa et me le prêter un peu ! J'aurais aussi très bien put l'écraser, mais finalement je lui ais laissé un sursis, j'avais de toute manière l'intention de conquérir l'Europe. Il regretteras alors à ce moment là de m'avoir résister.

Mais... car oui il y a un mais... cette conquête de l'Europe que j'avais imaginer n'ira pas plus loin. Mon empire solide, commençait à trembler sous les envies de révoltes de quelque uns d'entre eux. En fait, il y en avait un qui entraînait tout les autres dans ses pulsions d'adolescent rebelle qui veut son indépendance. Ce môme était infernal, déjà que sa mère aurait put être la déesse Athéna elle-même, son rejeton avait sans aucun doute hérité de sa combativité. Vous l'aurez compris le sale gosse à chat que je vous décrit est évidemment Grèce. Je l'aimais plutôt bien ce môme, même s'il as toujours eu le don de m'emmerder au possible. Mais il était un peu mon préférer. Ouai je sais c'est bizarre. Mais Héraclès commençait à devenir trop entêté, il me fait maintenant la guerre pour avoir son indépendance. Mais moi je veux pas le laisser allez. De un la Grèce est un bon morceau de mon empire, de deux... j'aime bien le faire chier moi aussi et ça lui ferait trop plaisir que je lui laisse son indépendance. De trois.... y en as pas, mais je dirais que s'il veut son indépendance il n'as qu'à la mérité et se comporter en bon garçon. J'aurais put lui calmer les ardeurs d'une bonne fessée, mais la Russie mit son nez dans nos affaires. D'ailleurs il sortait d’où celui-là ?  Et il fut pas le seul à venir voir si l'herbe était plus verte en Grèce. Les Anglais et les français. Bon parler de ça me brise trop le cœur (lol), alors pour dire que j'ai juste fini par me lasser et je la lui ais donné son indépendance. En 1832. Et puis j’étaie définitivement entouré de Simba, ça miaule encore, mais ça veut déjà devenir roi.


Je le sentait du fond de mes entrailles. Je savais que ça allait arriver, et l'indépendance de la Grèce fut le déclencheur de tout ça. Mon empire foutait le camp, petit à petit, il s’effritait en morceau. Puis vint la première guerre mondiale. C'est ce qui acheva ce qui restait des Ottomans, Allié aux Allemand, je ressortis de cette guerre démembré. Ha non faites pas cette tête c'était une image ! J'ai toujours mes deux bras et mes jambes ! L'empire Ottoman fini alors de partir en fumée, me glissant entre les doigts et c'est ainsi qu'en 1923, je devint la république Turque, dit aussi , Turquie. Je ne participa pas à la seconde guerre mondial, qu'ils fassent joujou avec leurs fusils de leur cotés. Merde alors, j'ai passé l'âge de ces conneries ! …

L'empire ottoman n'existe plus, à présent, simplement « Turquie », je n'ai pas vraiment eu le temps de me faire à cette soudaine régression. les choses bougèrent sans cesse. Mes citoyens eurent du mal à se mettre d'accord. Jamais content lorsqu'un partie monte au pouvoirs... halala. Mais c'est là tout le problème des nations qui subissent de gros changements. Et puis apparu cette organisation, ce groupe qui prit rapidement de l'ampleur. Leur promesse ? Une paix durable ! Ayant oublier mes désir de conquérant, j'étais plutôt favorable à ce que la Turquie signe le tout, le gouvernement ne semblait pas s'y opposer, après tout leur désir premier était de rejoindre l'UE, mais ça, c'était d'une toute autre envergure.

La vie reprit son cours, dans une développement mondial et global. C'est étonnant de voir naitre une nouvelle royauté pour le monde entier. Vraiment … et au fond c'est un peu dérangeant de pensé que le rôle de chaque nation se retrouvent relégués au second plan. Le conseil et le roi mis en place prenant les grandes décisions pour tout le monde. Ouai au fond ça me dérange un peu … ça me titille, mais je m'y fait avec le temps. Je n'ai jamais eu autant de temps pour moi. Du coup les bains en compagnie de Grèce se sont multipliés. On s'occupe bien comme on peut ! Grèce venait d'ouvrir une librairie, choix qui me fit sourire. Ça lui allait bien et ce n'est pas le seul à se trouver une occupation pour passer le nouveau temps libre gagné. J'ai fini par m'y lancer aussi, apprenant la médecine qui n'avait pas tant de secrets pour moi. Pourquoi avoir choisit ce métier? Houla je vous en pose des questions moi ? Au final.... le monde se porte mieux et c'est une excellente nouvelle.... Et c'est beau de voir que son peuple vit dans la plus grande des tranquillité.

Un incident. Un grand feu qui fit le tour de toute les journaux et toute les radios du monde. Un événement attristant, mais au moins deux enfants ont survécus. Il m'arrive aujourd'hui de souhaiter le contraire. Les libertés se perdant avec le nouveau roi -non-... empereur sur le trône, il était encore supportable....

Je déclare les nations obstacle à la poursuite de la paix et du bonheur en ce monde. Elles sont la source de vos querelles, la culture, la religion, les différences ; ce sont des sources de conflits permanents.

Et bam ! Mange ça ! On est tous tombés de haut. Les réactions fut nombreuses, les miennes peut-être excessives. Une nouvelle page de l'histoire se tourna et débute une nouvelle ère de lutte contre le pouvoir. Une lutte... pour les nations, pour l'identité des peuples. Une lutte que je ne pouvais observer, agenouillé face à l'empereur.

-Héraclès ! Je ne peux me résoudre à suivre Evander.

Me voilà en fuite. Me voilà rebelle.




Revenir en haut Aller en bas
Memoria Aeterna
Impératrice du Temps
avatar

Messages : 97
Date d'inscription : 02/03/2014

Identité
Nom humain: Aucun.
Camp: Neutre
Expérience: 0/1000

MessageSujet: Re: Turkey, pas la dinde, le pays !    15/4/2014, 18:46


Validé !

Félicitation, tu es à présent officiellement validé ! N'oublie pas de créer ton carnet de bord dans la partie concernée et tu peux ensuite commencer à RP. Amuse-toi bien !


C'est bien bon de pouvoir te valider Max :3 Et je vais de ce pas ajouter ton titre, fufufu.

_________________


Scars have the strange power to remind us that our past is real.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hetalia-steam-world.forumactif.org
 
Turkey, pas la dinde, le pays !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hetalia Steam World :: HRP & Jeux :: HRP :: Archives :: Fiches-
Sauter vers: